Confinement: ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut plus faire à partir de ce samedi

Youen Tanguy
·1 min de lecture
Un homme marche devant la devanture d'un magasin fermé à Paris le 20 mars 2021. (Photo: ANNE-CHRISTINE POUJOULAT via AFP)
Un homme marche devant la devanture d'un magasin fermé à Paris le 20 mars 2021. (Photo: ANNE-CHRISTINE POUJOULAT via AFP)

CONFINEMENT - Fermeture des écoles pour trois à quatre semaines, extension des restrictions à toute la métropole, déplacements limités...: Emmanuel Macron a annoncé mercredi 31 mars un nouveau tour de vis face à l’épidémie du Covid-19. Le chef d’Etat a notamment appelé les Français à “fournir un effort supplémentaire, mais sans confinement strict.

A partir de ce samedi 3 avril, minuit, de nouvelles restrictions vont donc être mises en place sur tout le territoire pour lutter contre la pandémie et limiter la pression sur les services hospitaliers, déjà surchargés dans plusieurs régions. Qu’aura-t-on le droit de faire et de ne pas faire ? On fait le point.

Ce qu’on ne peut plus faire

- Changer de département

Une fois le week-end de Pâques terminé, il sera impossible de se déplacer en dehors de son département, sauf motif impérieux justifié par une attestation (activité professionnelle, convocation judiciaire, déménagement, motif familial, etc.) Une tolérance de 30 kilomètres est également prévue pour les personnes résidants aux frontières d’un autre département.

- Quitter son domicile après 19h

Comme c’est le cas depuis plusieurs mois, le couvre-feu reste en vigueur sur l’ensemble du territoire. Il est donc impossible de quitter son domicile entre 19h et 6h du matin, en dehors de huit motifs dérogatoires : “activité professionnelle, enseignement et formation”, “consultations et soins”, “motif familial impérieux, personnes vulnérables ou précaires ou gardes d’enfants”, “situation de handicap”, “convocation judiciaire ou administrative”, “mission d&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.