Confinement, Black Friday : les sites de vente en ligne s'attendent à une période intense

·1 min de lecture

Amazon est sommé de faire profil bas. Alors que des centaines de milliers de commerces ferment le rideau à cause du confinement, le géant américain a accepté, à la demande du gouvernement, d'annuler par décence sa campagne de pub en amont du Black Friday. Annonce faite par la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, samedi sur Europe 1. Mais cela n'empêche pas les plateformes de vente en ligne, dopées par le premier confinement, de se frotter les mains. Pour eux c'est une nouvelle période bénie qui s'ouvre. Lors du premier confinement, le chiffre d’affaires d’Amazon avait ainsi bondi de 40%.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 2 novembre 

Le géant américain se prépare donc pour une nouvelle période d’achats intense. En France, tous ses centres de distribution vont tourner à plein régime. Et pour éviter de devoir fermer à cause du manque de sécurité comme au printemps, Amazon a mis en place pas moins de 150 mesures sanitaires dans ses entrepôts.

Black Friday à l'horizon, puis les fêtes de fin d'année 

Pour tous les acteurs du e-commerce, il y a le Black Friday en ligne de mire : une semaine de promotions à gogo du 23 au 27 novembre. "Ce sera forcément spécial cette année, on va adapter nos offres", confie un grand vendeur français. Et les sites voient déjà plus loin, jusqu’aux fêtes de fin d’année. Si le confinement venait à durer, avec les magasins fermés, ils se tailleraient la part du lion pour les cadeaux de Noël.

...
Lire la suite sur Europe1