Confinement : le "Black Friday" 2020 peut-il être interdit ?

Gérald Roux
·1 min de lecture

De nombreux commerçants réclament la suppression de ces promos géantes cette année, alors que de nombreux magasins sont menacés de faillite par le deuxième confinement.

Alors que les commerces "non essentiels" sont fermés pendant le confinement qui s’achèvera au plus tôt le 1er décembre, le "Black Friday" déboule le vendredi 27 novembre. Cette année, les plateformes de commerce en ligne, comme Amazon, se retrouvent en position ultra dominante pour proposer des promotions alléchantes. Cette perspective fait bondir les commerçants physiques, petits ou grands, qui demandent au gouvernement la suppression de cette opération commerciale annuelle. Quatre fédérations de magasins de centre-ville et centres commerciaux ont publié une tribune en ce sens dans Le Journal du dimanche le 8 novembre. Le "Black Friday" pourrait-il être interdit pour le commerce en ligne ?

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a rappelé dès lundi 9 novembre que le gouvernement n’avait pas la possibilité d’interdire le "Black Friday" 2020 car il s’agit d’une "opération promotionnelle d’ordre privée". De son coté, la ministre déléguée chargée de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a juste "demandé à Amazon la suspension de la campagne sur le période qui précède le Black Friday". Le groupe américain a simplement précisé qu'il allait suspendre sa campagne de communication, mais pas l'opération elle-même. Ses (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Ce contenu pourrait également vous intéresser :