Confinement dans les Alpes-Maritimes : « Emmanuel Macron a perdu son pari »

·2 min de lecture
NICE: Premier week-end de vacances
NICE: Premier week-end de vacances

C’est une première depuis le début de la crise sanitaire sur le territoire métropolitain, le département des Alpes-Maritimes va connaître un confinement local.

Lors d’un point presse tenu à la mi-journée, ce lundi, le préfet Bernard Gonzalez n’a fait que confirmer une mesure pressentie depuis plusieurs jours. Elle fait suite à la visite du ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran à Nice et à une longue concertation entre les élus et le préfet samedi soir.

Pour les deux prochains week-ends, sur le littoral qui relie Théoule-sur-Mer à Menton, où se concentre 90 % de la population, les déplacements seront interdits du vendredi 18 heures au lundi 6 heures. Des sorties d’une heure maximum, dans un rayon de 5 km autour du domicile seront autorisées sur attestation pour des motifs dérogatoires (courses, médecin, sortie des animaux et promenades), comme lors du premier confinement.

« C’est la zone où se concentre majoritairement la population du département et on a voulu éviter d’infliger une double peine aux habitants de la vallée, qui ont été frappés par la tempête Alex », souligne la sénatrice LR du département, Dominique Estrosi Sassone.

Le préfet a également mis l’accent sur une montée en puissance de la vaccination. 4 500 doses de vaccins Pfizer seront livrées en urgence ainsi que plusieurs milliers de doses de vaccins AstraZeneca à destination des personnes âgées de 50 à 64 ans, atteintes de comorbidités.

Vaccin : « On est en train de créer une attente forte auprès de la population », regrette Dominique Estrosi Sassone

« Il faut arrêter de parler d’une montée en charge de la vaccination. On est en train de créer une attente forte auprès de la population, alors que le nombre de vaccins annoncés ne couvrira pas les besoins d’un département d’1,1 million de personnes. En ce qui concerne le vaccin AstraZeneca, on nous a parlé de 10 000 doses (...) Lire la suite sur Public Sénat

Autoroutes : une proposition de loi du Sénat veut encadrer la rentabilité des concessionnaires

Michelle Perrot : « Les féministes sont des légalistes, leur combat a toujours été mené par les lois »

L’Europe au chevet de sa jeunesse ?

États-Unis : « La main-d’œuvre composée par les personnes en situation irrégulière est indispensable au pays »

Pour les sénateurs de Moselle, la fermeture des frontières allemandes serait « contre-productive »