Confinement en Afrique du Sud : police et armée accusées d'abus de pouvoir

Jacques Deveaux

Les images sont saisissantes. L’armée a été déployée pour contrôler le confinement dans le quartier sensible d'Alexandra à Johannesburg. Mais les réseaux sociaux ont aussi largement publié des images montrant des membres des forces de l'ordre molestant des habitants, à Alexandra et dans d'autres townships du pays, pour faire respecter le confinement.


(Je vis dans une seule pièce avec cinq autres personnes. Comment puis je rester ici toute la journée ? ls n'ont qu'à venir et nous arrêter)

L'armée et la police sont accusées d'abus de pouvoir, et notamment d'humiliation quand elle impose des exercices physiques aux contrevenants arrêtés. La presse évoque de nombreux dérapages. Emploi d'un canon à eau sur des clients faisant la queue devant un magasin, intrusion sans motif dans des domiciles, tirs de balles en caoutchouc de façon disproportionnée.


Le ministère de la Défense a reconnu et condamné ces usages excessifs de la force à l'égard des habitants.

Abus de pouvoir

Pire, le 29 mars à Gauteng, un homme a été abattu dans son jardin par une patrouille composée d'un policier et d'un agent de sécurité privé. Ces derniers poursuivaient un groupe surpris à consommer de l'alcool (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi