Confinement: les activités sportives interdites à Paris de 10H00 à 19H00

Des joggers sur le pont de Bir-Hakeim, dans l'ouest de Paris, le 27 mars 2020

Paris (AFP) - La mairie de Paris et le préfet de police ont annoncé l'interdiction de toute activité sportive individuelle à Paris entre 10H00 et 19H00 à partir de mercredi, face au nombre jugé trop importants de joggeurs durant le confinement contre le coronavirus.

La capitale est la première ville à durcir les mesures du confinement après l'appel du gouvernement lundi soir à ne pas relâcher les efforts pour lutter contre le coronavirus qui a fait près de 9.000 morts dans le pays.

Les images de Parisiens courant ou se promenant en trop grand nombre dans les rues de la capitale, le week-end dernier, avaient alarmé les soignants alors que l'épidémie de covid-19 ne faiblit pas.

A tel point que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a demandé lundi soir aux préfets de durcir les règles de confinement s'ils l'estimaient nécessaire.

Mardi matin, sur France Info, la maire de Paris Anne Hidalgo a émis cette possibilité d'interdire aux Parisiens de faire du jogging ou toute autre activité sportive aux heures les plus fréquentées, c'est-à-dire entre 10H00 et 19H00.

Dans un communiqué commun, Mme Hidalgo et le préfet de police de Paris Didier Lallement ont annoncé cette interdiction à compter de mercredi, expliquant que "toute forme de relâchement mettrait en péril les efforts collectifs réalisés jusqu'ici".

Saluant le "civisme et la responsabilité des Parisiens", Mme Hidalgo et M. Lallement ont rappelé que "chaque sortie évitée est utile à la lutte contre l'épidémie".

Alors que plus de 7.500 décès ont été comptabilisés dans les Ehpad en France, Anne Hidalgo a par ailleurs indiqué sur France Info avoir lancé lundi "une première vague de tests de dépistage dans deux Ehpad de la capitale", dans les Ve et XIIIe arrondissements.

"On va poursuivre sur la totalité de nos Ehpad, à la fois ceux qui sont gérés directement par la Ville mais aussi (...) les Ehpad qui sont présents sur le territoire parisien", a-t-elle ajouté. Au total, 172 personnes sont décédées dans des Ehpad parisiens, a-t-elle précisé.

Interrogée sur l'éventualité de rendre le port du masque obligatoire pour les Parisiens, l'édile a estimé qu'il fallait "aller dans ce sens là", et qu'elle l'avait toujours considéré "absolument indispensable".

"Il faut que chacun puisse avoir une protection, et n'importe quel type de foulard et de masque est mieux que rien", a-t-elle insisté.

Mme Hidalgo a également annoncé la fabrication de "2 millions de masques réutilisables en tissus", qui seront offerts aux Parisiens.

La possibilité d'installer des gels hydroalcooliques aux arrêts de bus ou à l'entrée des stations de métro est aussi en train d'être examinée, la maire sortante soulignant sa volonté "d'inscrire (ces installations, ndlr) dans le mobilier urbain".