Confinement : 18% des Français ont arrêté de se raser

Confinement : 18% des Français ont arrêté de se raser

Selon une étude menée par OpinionWay pour Bic, un Français sur cinq a changé ses habitudes de rasage depuis le début du confinement. Explications.

Depuis le début du confinement, les Français ont tendance à se laisser aller d’un point de vue de l’hygiène corporelle, mais qu’en est-il niveau rasage ? Les hommes ont-ils décidé de conserver leur barbe ? Les femmes font-elles toujours la chasse aux poils ? Une étude réalisée par OpinionWay pour Bic nous éclaire sur le sujet. Voici les principaux enseignements à tirer. Plus d’un quart des hommes (27%) et près de 4 femmes sur 10 (38%) se rasent moins qu’en temps normal. Surprenant, non ? Pis, ce sont même 18% des Français qui ont arrêté de se raser !

Comment expliquer un tel changement ? 30% des Français se sentent libérés des impératifs de rasage et d’épilation par rapport à leur travail. C’est sûr, à la maison, on ne risque pas de recevoir une remarque de notre patron, de nos collègues ou même de nos clients. En revanche, cela n’empêche pas notre conjoint de nous faire des remarques. C’est pour cette raison que 70% des femmes interrogées souhaitent “se sentir aussi féminines que d’habitude”. Ah, le regard de l’autre… On observe tout de même une disparité de point de vue entre les femmes en couple (74%) et celles qui sont célibataires (62%). Force est de constate que ce sentiment est encore plus prononcé chez les personnes âgées (83% des + de 65 ans) que chez les jeunes (60% des 18-24 ans). Pour les femmes, les poils auraient donc une incidence en matière de séduction.

Mais alors, quid des hommes qui continuent de se raser ? La raison invoquée est tout autre… La gent masculine (65%) estime que conserver ses habitudes de rasage “est un élément important pour garder le moral dans la période actuelle”. Cette tendance est d’autant plus accrue chez les hommes en couple avec 70% d’entre eux contre 55% des célibataires. Etre bien dans leur peau leur permettrait donc d’être bien dans leur tête. Le confinement serait d’ailleurs le moment idéal pour faire de nouvelles expérimentations. 15% d’entre eux déclarent profiter de cette période pour tester des nouveaux styles. Une tendance plus marquée chez les célibataires (21%) et chez les 25-34 ans (27%).

Et vous, avez-vous changé vos habitudes de rasage depuis le début du confinement ? Les poils hérissent-ils votre partenaire ?