Confinement : une "équation difficile" avec "la menace terroriste", estime le délégué général du syndicat Alliance Police

franceinfo
·1 min de lecture

Le contexte à la fois sanitaire avec l'épidémie de Covid-19 et sécuritaire par rapport à la menace terroriste en France est "une équation difficile" pour les policiers, explique Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police sur franceinfo samedi 31 octobre. "Beaucoup de policiers" seront mobilisés "sur le terrain", indique-t-il, notamment pour le premier week-end de confinement qui correspond à la fête de la Toussaint et à la veille de la rentrée scolaire. Le syndicaliste craint notamment de devoir faire face, comme au printemps selon lui, à "beaucoup de violences à l'encontre des forces de sécurité qui n'étaient là que pour faire respecter les règles sanitaires".

franceinfo : Comment ça va se passer concrètement ce week-end sur le terrain ?

Stanislas Gaudon : Les forces de sécurité, évidemment, vont faire beaucoup de pédagogie, beaucoup de contrôles pour que chacun intègre bien que le reconfinement, c'est pour aujourd'hui et qu'il faut remplir des attestations. Il faut justifier de tous ces déplacements sur le territoire. Il y a aussi le retour des vacances. Et puis, nous sommes dans une période un peu particulière puisque c'est la période de la Toussaint, avec des cérémonies religieuses qui vont aussi mobiliser des forces de sécurité.

Il y a eu des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi