Confinement à Montpellier : Un magasin de bricolage contraint à une fermeture administrative de cinq jours

Jérôme Diesnis
·1 min de lecture

EPIDEMIE - L’enseigne n’avait pas respecté l’interdiction à la vente des produits dits « non-essentiels »

Saisi par une requête introduite le 18 novembre, le tribunal administratif de Montpellier a confirmé la mesure de fermeture administrative du magasin Castorama de Saint-Clément de Rivière, près de Montpellier, décidée par arrêté préfectoral deux jours plus tôt.

A deux reprises, les 13 et 16 novembre, le magasin d’une superficie de vente de plus de 400 m2 a fait l’objet de contrôles par les services de la direction départementale de la protection des populations. La première fois, les agents ont constaté « le maintien de l’accessibilité au public de plusieurs rayons de l’enseigne dont les familles de produits, relatives à la décoration, aux luminaires, aux mobiliers de jardin et de cuisine, ainsi qu’aux plantes et fleurs, jouets et linge de maison », est-il expliqué dans l'ordonnance du tribunal administratif.

Conséquences économiques et sociales

Lors de leur seconde visite, seul un îlot de peluches avait été interdit à la vente. Dans la foulée, la préfecture avait décidé de cette fermeture administrative de cinq jours, jusqu’au 21 novembre.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus à Perpignan : Louis Aliot lance une pétition pour « sauver les commerçants »
Confinement à Montpellier : Les boutiques de jeux de société misent sur le « drive piéton » pour éviter d'être dévorées par Amazon
Nîmes : Pourquoi les commerçants du centre-ville disent « Merci Amazon ! »