Confinée avec son compagnon Arthur, Mareva Galanter débarque avec... son poney, en plein live sur Facebook ! (VIDEO)

Du jamais vu. Depuis mardi midi, la France est en confinement avec l'apparition de la plus grosse crise sanitaire depuis un siècle. Face à ce constat, Emmanuel Macron a pris des mesures drastiques en ordonnant d'éviter au maximum les interactions sociales. Pour freiner la propagation du virus, les émissions de télévision doivent elles-aussi respecter les règles strictes édictées par le gouvernement. Exit le public, reports de tournage, multiplication des duplex, réductions des équipes... Pour sa part, Arthur a profité de ce contexte pour lancer une émission sur Facebook, The show must go home. Tous les jours à 16h30, l'animateur, accompagné de plusieurs personnalités, amuse les spectateurs dans cette période difficile. Ce jeudi 19 mars, Arthur a profité du live pour se confier sur son confinement avec Mareva Galanter, elle aussi présente à l'écran (avec un invité surprise).

Un poney dans la cuisine d'Arthur

Au tout début du live, Mareva Galanter est apparue à l'écran munie d'une guitare sans prononcer un mot puis est repartie, provoquant les rires des autres personnalités. Un peu plus tard alors qu'Arthur, Inès Reg, Artus, Michael Youn et Camille Lou faisaient un jeu, l'animateur de TF1 a dû l'interrompre à cause de sa femme. "On va interrompre le jeu parce que ma femme a décidé de faire entrer un poney !", a-t-il lâché avant de s'adresser à sa compagne : "tu veux faire entrer le poney ?" Quelques instants plus tard, Mareva Galanter est entrée dans la cuisine avec son poney, prénommé

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Le non catégorique des internautes aux téléfilms de Noël de M6
Anne-Sophie Lapix ferme son compte Twitter après avoir reçu un torrent d'insultes
Charlotte Gainsbourg : pourquoi sa fille Joe n'a pas beaucoup vu Jane Birkin ?
Les 12 Coups de midi : Eric décroche sa 5e Etoile mystérieuse… et réalise un nouveau record !
4 mariages pour une lune de miel : la lettre d'adieu déchirante de David à sa femme Sandrine