Les confidences de Laurent Combalbert, ancien négociateur du Raid

·1 min de lecture

Laurent Combalbert a choisi de brouiller les pistes entre fiction et réalité. Cet ancien négociateur auprès du Raid publie son premier roman, Négo, une fiction où il raconte les difficultés du métier de son personnage principal, le négociateur Stan Monville. Invité de l'émission Ça fait du bien, Laurent Combalbert explique pourquoi certaines négociations n'aboutissent pas au résultat voulu, livrant au passage des conseils utiles dans les échanges plus quotidiens.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

3% d'échecs

"Son domaine, ce sont les négociations de crise, les négociations complexes", explique Laurent Combalbert au sujet de son personnage principal. "Il travaille sur les kidnappings, les extorsions, les ransomwares, c'est-à-dire la prise en otage de systèmes d'information. Son travail, ça va être de régler ces problèmes de manière pacifique, par la discussion, par la négociation." Un travail qui a été le sien.

Et l'ancien négociateur auprès du Raid confie qu'il n'a pas toujours rempli sa mission. "J'ai 97% de taux de réussite sur les négociations que je mène", estime-t-il. "On a des échecs, parce qu'il y a des négociations qui ne sont pas possibles. C'est le cas quand il n'y a pas d'objectif commun partagé avec la ou les personnes en face. Certaines fois, on va se planter parce que l'on rate une information sur la situation."

"On n'est jamais très bon négociateur pour soi-même"

Mais, selon Laurent Co...


Lire la suite sur Europe1