Confession : Mgr Eric de Moulins-Beaufort demande pardon pour ses propos

·2 min de lecture

Après des propos très polémiques sur le secret de la confession, le président de la Conférence des évêques de France (CEF) était reçu ce jeudi par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Le président de la Conférence des évêques de France (CEF) a assuré mardi la «détermination de tous les évêques» à «faire de la protection des enfants une priorité absolue, en étroite collaboration avec les autorités françaises».

Mgr Eric de Moulins-Beaufort a en outre demandé «pardon aux personnes victimes et à tous ceux qui ont pu être peinés ou choqués par le fait que le débat suscité par (ses) propos, (...) au sujet de la confession, ait pris le pas sur l’accueil du contenu du rapport de la Ciase (Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise, ndlr) et sur la prise en considération des personnes victimes».

L'archevêque de Reims, qui a été reçu par Gérald Darmanin pour s'en expliquer, affirme avoir eu une «formulation maladroite», qu'il a pu «évoquer» avec le ministre de l'Intérieur.

Ses propos sur le secret de la confession, «plus fort que les lois de la République» et ne pouvant donc être brisé, au lendemain de la publication du rapport de la Ciase présidée par Jean-Marc Sauvé sur l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise depuis les années 1950, avaient suscité de vives réactions.

"Faire de la protection des enfants une priorité absolue"

«L’Etat a pour tâche d’organiser la vie sociale et de réguler l’ordre public. Pour nous chrétiens, la foi fait appel à la conscience de chacun, elle appelle à chercher le bien sans relâche, ce qui ne peut se faire sans respecter les lois de son pays», a affirmé Eric de Moulins-Beaufort.

Dans une déclaration, il a aussi «tenu à redire la détermination de tous les évêques et, avec eux, de tous les catholiques, à faire de la protection des enfants une priorité absolue, en étroite collaboration avec les autorités françaises».

«L’ampleur des violences et agressions(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles