Conférence des ambassadeurs : Macron veut une diplomatie plus réactive face aux crises

© Ludovic MARIN / AFP

Dans un contexte de "grande bascule" géopolitique, Emmanuel Macron  a affirmé jeudi les ambitions diplomatiques de son second mandat pour que la France soit "une nation forte" qui, avec l'Europe, "ne se laisse pas intimider". Dans un discours de deux heures tenu devant les ambassadeurs français réunis à l'Elysée , le chef de l'Etat a prévenu que "d'immenses travaux" attendaient la diplomatie française. Se posant une nouvelle fois en diplomate en chef pour les cinq années à venir, après un premier mandat où il a été très actif sur la scène mondiale, Emmanuel Macron a dressé un constat sombre.

La France doit s'imposer comme "puissance d'équilibre"

"Ces dernières années, l'impensable est arrivé à plusieurs reprises" avec notamment les crises du Covid-19 et de la guerre en Ukraine, a-t-il souligné d'emblée. Selon lui, la France doit s'imposer comme une "puissance d'équilibres" à l'heure où "l'ordre international est bousculé" par "la logique impérialiste" de la Russie, la volonté de la Chine de "redéfinir les règles du jeu" et "l'affirmation de puissances autoritaires et de déséquilibre".

>> LIRE AUSSIAmélie de Montchalin précise le calendrier de la réforme de la haute fonction publique

Toutefois, il a "assumé" de poursuivre le dialogue avec la Russie, une stratégie qui a été critiquée depuis le début de la guerre en Ukraine. "Qui a envie que la Turquie soit la seule puissance du monde qui continue à parler à la Russie ?", a-t-il lancé, plaidant pour un dialogue avec Mo...


Lire la suite sur Europe1