Confédération «Ensemble» : «Personne n'a été humilié», assure Marc Fesneau

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Europe 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ces derniers jours, les familles politiques se bousculent pour sceller des alliances en vue des élections législatives . Du côté de la majorité présidentielle, un rapprochement est acté entre la République en marche (LREM), le MoDem et Horizons sous l'étiquette "Ensemble". Invité d'Europe Matin vendredi, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne, Marc Fesneau, assure que "les discussions se sont passé tranquillement". "Personne n'a été humilié, n'a eu à claquer des portes, personne n'a eu à renoncer à ce qu'il est, et c'est déjà pas mal", a-t-il précisé.

Trois formations politiques

Une union qui rassemble le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le président du MoDem, François Bayrou et celui d'Horizons, Édouard Philippe en vue des scrutins des 12 et 19 juin pour présenter des candidats communs aux législatives. "On voulait qu'il y ait un équilibre qui rappelle la construction historique faite entre LREM et le MoDem et qui permette à Horizons de trouver toute sa place", a expliqué le conseiller régional dans l'opposition en Centre Val de Loire.

 

>> LIRE AUSSI - Édouard Philippe place ses pions pour les législatives, les ministres de Macron sur le départ

 


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles