Conditions de vie dans en prison: le ministère français de la Justice à nouveau condamné

Le ministère de la Justice français est à nouveau condamné à améliorer les conditions de vie des détenus de la prison de Toulouse-Seysses. Les avocats du barreau de Toulouse et l'Observatoire international des prisons avaient saisi le tribunal administratif fin juillet. Ils demandaient que l'État respecte les premières injonctions du tribunal concernant la qualité de vie des détenus. Il ne les avait respectées que partiellement.

Des détenus avec du papier toilette dans les oreilles pour se protéger des cafards, des toilettes en panne ou encore une mauvaise prise en charge médicale, voilà ce qui a amené l'Observatoire international des prisons et le barreau de Toulouse à saisir à nouveau le tribunal administratif.

Selon sa décision, le ministère de la Justice n'a pas respecté trois des onze injonctions qui lui avaient été adressées. Pour Pierre Dunac, bâtonnier du barreau de Toulouse, c'est un constat partagé par l'administration de la prison de Toulouse-Seysses : « Ce n’est pas l’administration de la prison qui obère les conditions de vie de ses propres détenus. A un moment donné, il y a un certain nombre de moyens à mettre en œuvre, des décisions à prendre, et ces décisions elles ne sont pas prises à l’échelon d’un établissement, elles sont prises au-dessus. »

► À écouter aussi : Surpopulation carcérale, un fléau français

Avec cette décision, il espère que le ministère de la Justice mettra les moyens. Mathieu Quinquis l'espère aussi. Il est président de la section française de l'Observatoire international des prisons.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles