Conditions d'utilisation, efficacité... Cinq questions sur les caméras-piétons qui vont équiper les policiers munis de LBD

franceinfo avec AFP et Reuters
Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", l'utilisation des lanceurs de balles de défense par les forces de l'ordre est décriée.

C'est une mesure qui doit apaiser la controverse autour des lanceurs de balles de défense (LBD), dénoncés par de nombreux "gilets jaunes". "Je souhaite qu'à partir de samedi prochain, l'ensemble de nos forces de sécurité qui utilisent des LBD soient équipées de système de caméras-piétons", a déclaré Christophe Castaner mardi 22 janvier.

Selon le ministre de l'Intérieur, les caméras-piétons devront être "systématiquement" activées "en conditions normales" mais pas "en cas d'agression" des forces de l'ordre.

1Qui va porter ces caméras-piétons ?

Tous les policiers équipés d'un LBD. Dès la prochaine manifestation des "gilets jaunes", prévue samedi 26 janvier, "je vous demande de doter, dans toute la mesure du possible, les policiers porteurs du LBD d'une caméra-piéton", indique le préfet Eric Morvan, directeur général de la police nationale, dans une note transmise aux services de police que franceinfo a pu se procurer.

Ce ne sera toutefois pas "systématique". "On n'est clairement pas prêt" pour "équiper tous les policiers concernés", reconnaît un gradé de la place Beauvau à franceinfo. C'est ce que semble confirmer la note d'Eric Morvan, qui précise que cette utilisation doit se faire "dans la mesure du possible".

2Quand et comment seront-elles utilisées ?

La (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi