Condamnation puis expulsion: Darmanin "assume une forme de double peine" pour les délinquants étrangers

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur BFMTV. - BFMTV
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur BFMTV. - BFMTV

Après la polémique autour de la Guillotière, Gérald Darmanin persiste et affirme souhaite une condamnation puis une expulsion pour les personnes étrangères qui ne respectent pas la loi.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, invité de BFMTV ce mardi soir, a dit assumer "une forme de double-peine" au sujet de l'expulsion du territoire des étrangers délinquants, alors qu'il a prévu de présenter à la rentrée une loi pour "lever toutes les réserves" législatives empêchant cette procédure.

"Moi j'assume, une forme de rétablissement de double peine", a-t-il affirmé sur notre antenne. "La France est généreuse et accueille les étrangers qui vivent sur notre sol avec les bras ouverts. Il n'y a pas, je crois, de pays aussi généreux. Le bon sens, c’est de respecter les règles de la République, sinon on s’en va" .

9800 personnes en situation irrégulière expulsées depuis janvier

"On juge les étrangers pour ce qu'ils font et non pour ce qu'ils sont", a poursuivi le ministre de l'Intérieur, reconnaissant qu'il préférait "garder sur le sol national un étranger qui est arrivé illégalement sur le sol national mais qui respecte les lois de la République et peut-être veut s'insérer dans la société, (...) plutôt que des étrangers qui ont commis des actes de délinquance. Entre deux personnes à expulser, je priorise évidemment celle qui a commis des actes de délinquance".

Gérald Darmanin a annoncé une hausse de 25% des expulsions réussies au 1er semestre, dont 50% dans les pays précités, soulignant que le gouvernement avait retiré "70.000 titres de séjour". Selon lui, "9800 personnes en situation irrégulière" ont été expulsées du territoire français depuis janvier.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles