Condamnée pour fraude fiscale, Isabelle Balkany reconnaît "une faute"

Jeanne Bulant
·2 min de lecture

Isabelle Balkany et son époux Patrick Balkany vont être placés sous bracelet électronique au mois de mars, dans le cadre de leur condamnation pour fraude fiscale. Leur demande d'aménagement de peine a été acceptée.

"Nous avons caché au fisc du patrimoine familial", a reconnu Isabelle Balkany, ex-première adjointe à la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ce jeudi soir sur le plateau de TPMP. "La condamnation que nous avons eue, nous la méritons", a déclaré Isabelle Balkany, alors qu'elle et son époux Patrick Balkany ont été condamnés en mars 2020 à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale.

Isabelle Balkany, invitée ce jeudi soir dans l'émission de Cyril Hanouna sur C8, dit avoir "un regret: d'avoir cédé à un espèce de chantage que m'a fait ma fratrie. Mais je le regrette du fond du coeur, parce que je n'ai pas été courageuse. Ça nous a gâché toute notre vie".

"J'ai fait une faute, elle mérite une punition"

"Il y a un moment où j'étais en faiblesse dans ma vie (...), à ce moment-là j'ai accepté une minuscule compensation de ce qu'ils m'avaient laissé, de mon frère et de ma soeur, à condition que je ne rapatrie pas cet argent en France parce qu'ils ne voulaient plus rien à voir à faire avec la France", développe-t-elle. "J'ai fait une faute, voilà, donc elle mérite une punition", a-t-elle encore reconnu.

"On n'a pas piqué dans la caisse de Levallois", s'est néanmoins défendue l'ancienne première adjointe de la commune des Hauts-de-Seine. "Les juges ont bien tenu à souligner qu'il n'y avait pas un centime d'euro d'argent public concerné".

"Je ne suis pas une femme à bijoux donc ça va me changer", a finalement réagi Isabelle Balkany à son placement sous bracelet électronique (cela sera aussi le cas de son mari Patrick Balkany) qui devrait avoir lieu au mois de mars, dans le cadre de l'aménagement de sa peine.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :