Condamné aux États-Unis, Gal Vallerius, un baron de la drogue, va purger sa peine en France

·2 min de lecture
Gal Vallerius trafiquait un puissant opioïde dont l'usage est détourné comme drogue aux Etats-Unis. - Patrick T. FALLON © 2019 AFP
Gal Vallerius trafiquait un puissant opioïde dont l'usage est détourné comme drogue aux Etats-Unis. - Patrick T. FALLON © 2019 AFP

La justice américaine l'a condamné, mais c'est en France que Gal Vallerius va purger sa peine. Ce Franco-israélien, condamné à 20 ans de prison aux Etats-Unis pour trafic de drogue et blanchiment d'argent, doit arriver vendredi à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, a appris BFMTV.com auprès de source judiciaire confirmant les informations du Télégramme.

Gal Vallerius a été condamné en octobre 2018 aux Etats-Unis pour avoir vendu de la drogue sur le dark Web où il était connu sous le pseudonyme "OxyMonster". Considéré par les autorités américaines comme l'un des barons de la drogue sur le dark Web, il avait été condamné à 20 ans de prison au terme d'une procédure de plaidé coupable.

Arrêté en 2017

Installé à Plusquellec dans les Côtes-d'Armor, depuis plusieurs années, l'homme, aujourd'hui âgé de 38 ans, officiait sur le supermarché illégal Dream Market, où il vendait de l'oxycontin, un puissant analgésique opioïde dont l'usage est détourné aux Etats-Unis. Et dont l'utilisation provoque de nombreuses overdoses mortelles.

Recherché par la DEA, l'agence fédérale américaine de lutte contre la drogue, Gal Vallerius avait été interpellé en août 2017 à l'aéroport d'Atlanta, en Georgie. Ce dernier venait d'atterrir aux États-Unis pour participer aux championnats du monde de barbe et de moustache. Les autorités américaines avaient appris sa venue sur les réseaux sociaux.

Gal Vallerius a fait récemment une demande pour purger sa peine en France. Selon les conventions bilatérales entre les pays, tout ressortissant français peut faire cette demande. La requête avait été acceptée et l'ancien trafiquant doit atterrir vendredi. Il sera présenté à un magistrat du parquet de Bobigny, compétent pour l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, qui devra lui signifier sa peine.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles