Concurrence : trois géants du sandwich industriel condamnés pour entente sur les prix

C’est un scandale dans le secteur de la grande distribution. Trois fabricants célèbres étaient visiblement de mèche et s’entendaient sur les prix de leurs produits, met en avant France 2, jeudi 25 mars. La manigance a duré six ans, de 2010 à 2016. Très concrètement, les intéressés, condamnés pour entente sur leurs prix, se mettaient d’accord entre eux avant de répondre aux appels d’offres pour la production de sandwichs. Une atteinte aux clients Résultat : plus aucune concurrence n’était observée sur ce marché. "Si vous n’avez plus de concurrence, les prix vont être plus élevés, c’est-à-dire que la grande distribution a acheté ces sandwichs plus chers qu’elle n’aurait dû le faire. Vous avez une atteinte sur le prix, auprès des distributeurs mais à la fin des fins, auprès des consommateurs", explique Emmanuel Combe, le vice-président de l’Autorité de la Concurrence. Les clients, de leur côté, estiment aussi être les vrais perdants. "C’est la mafia des sandwichs", lance ainsi un homme âgé.