En concurrence frontale, Google et Amazon se font la guerre

Libération.fr
Lors du lancement de Google Home, le 19 mai 2016 à Mountain View, en Californie.

Le premier vient d'annoncer que deux produits développés par le géant du e-commerce ne pourront plus accéder à YouTube, sa plateforme vidéo. Une mesure de rétorsion après qu'Amazon a refusé de vendre sur son site des produits siglés Google.

Coup pour coup. Privé de distribution de deux de ses produits phare sur le premier site mondial de commerce électronique, Google a décidé de répliquer en barrant l’accès à son site de partage de vidéos, YouTube, à deux produits vendus par Amazon. Un moyen de pression destiné à forcer ce dernier à rouvrir les discussions avec le moteur de recherche au moment où le G des Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon, pour rappel) et un de ses deux A, respectivement deuxième et quatrième capitalisations boursières mondiales, se retrouvent en concurrence frontale sur un nombre croissant de secteurs.

L’enceinte connectée Echo Show, dotée d’un écran, ne pourra ainsi plus diffuser de contenus de YouTube, pas plus que la Fire TV, un boîtier multimédia relié à la télévision. Un blocage qui prendra effet le 1er janvier 2018. La société de Mountain View a précisé dans un communiqué qu’elle «cherchait à trouver un accord avec Amazon afin de permettre aux consommateurs d’avoir un accès réciproque aux produits et services des deux entités. Mais Amazon ne propose pas des produits comme Chromecast [son boîtier concurrent de Fire TV, ndlr], Google Home [son enceinte connectée concurrente de Echo], ne donne pas accès aux contenus de Prime Video [le service de vidéo à la demande d’Amazon] aux utilisateurs de Chromecast et a arrêté de vendre le mois dernier certaines versions du thermostat connecté Nest [une société rachetée en 2014 par Google]». Et le moteur de recherche d’appeler à une reprise des «négociations» entre les deux parties.

Un affrontement de moins en moins larvé

Cet affrontement de moins en moins larvé a provoqué une réaction navrée d’Amazon, qui déplore que Google «crée un précédent en bloquant sélectivement l’accès à un site web (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le site voyages.sncf.fr devient OUI.sncf
Brexit: Londres et l’UE sur le point de passer aux négociations sur leur future relation (May)
Wall Street, marquant une pause, hésite après l’ouverture
Macron au Qatar pour parler contrats, crise du Golfe et antiterrorisme
La Bourse de Paris en petite baisse après Wall Street (-0,32%)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages