Un concours robotique pour fêter les 30 ans de la guerre Amiga/Atari ST

Un concours robotique pour fêter les 30 ans de la guerre Amiga/Atari ST

Il y a 30 ans exactement, naissait la guerre entre les fans des ordinateurs Amiga et les fans d'Atari ST. Ces deux micro-ordinateurs a vocation familiale déchiraient les cours des collèges et des lycées en deux camps bien distincts ! La rivalité entre la PS4 et la XBox One n'est qu'une escarmouche face à cette guérilla.

Afin de fêter cet anniversaire qui a marqué de nombreux amateurs d'informatique et de jeux vidéo de l'époque, France Robotique, Cybedroid, la ville de St Quentin, le salon Robonumérique et Planète Robots organisent un concours mettant en scène les deux camps à travers des matchs de sumo entre deux robots, représentant chacun un des deux standards.

Chaque robot fonctionnera avec une carte mère correspondant à leur équipe : Amiga de la gamme 'classic' (non PowerPC) pour l'un et carte mère Atari de la gamme ST, TT ou Falcon pour l'autre. Pour rappel, ces cartes mères fonctionnent toutes deux avec des processeurs Motorola qui tournent à une vitesse située entre 7 et 50 MHz suivant les modèles. Les deux robots devront être totalement autonomes dans leur intelligence artificielle et dans leur énergie.

Un match, calqué sur les règles du sumo, sera organisé entre les deux robots lors du salon Robonumérique de St Quentin les 15 et 16 octobre prochain, sur le stand de Cybedroid. Le challenge est désormais lancé et les deux équipes vont devoir maintenant se constituer par le biais de ce fil sur le site communautaire AmigaImpact. Si vous vous sentez l’âme d'un roboticien un peu curieux, un développeur 68000 ou un simple amateur de challenge, rejoignez l'une de ces deux équipes afin d'y apporter vos contributions.



Retrouvez cet article sur Ubergizmo FR

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles