Concessions automobiles : sont-elles vouées à disparaître ?

Concessions automobiles : sont-elles vouées à disparaître ?
![CDATA[]]

« Et puis vous me ferez bien une petite ristourne, un geste commercial ». Cette scène, vous la connaissez. Le père ou la mère de famille qui tente de négocier le coup avec son concessionnaire, cigarette aux lèvres, dans les comédies dramatiques des années 70-80. Regardez-la bien au cinéma, elle ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Les concessions automobiles vont mal, de plus en plus mal, elles risquent de disparaitre à terme. Sur les 300 000 emplois générés par les concessions automobiles, 60% pourraient être supprimés en 2022 !

Les crises politiques et sanitaires : causes circonstancielles

Comme dans toutes les crises que traverse le marché automobile, la tentation est grande de faire porter le chapeau à la pandémie et à la guerre en Ukraine. Elles ont joué un rôle. C’est vrai, le marché se porte mal. Entre mars 2021 et mars 2022, il a chuté de 19,5%. Au confinement se sont ajoutés la crise des semi-conducteurs et la flambée du prix de l’essence suite à la guerre. Mais la tendance est plus structurelle que conjoncturelle.

Le marché de l’occasion

Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles