Une concession Mercedes victime de vols

·1 min de lecture
Une concession Mercedes victime de vols
![CDATA[]]

Le début d'année n'est définitivement pas rose pour tout le monde. Dans la nuit du 1er au 2 janvier, une concession Mercedes en Moselle s'est faite dérober les pneus et jantes sur ses 11 de ses modèles exposés en extérieur !

Un acte prémédité ?

Pour le dirigeant de la concession, interrogé par Le Républicain Lorrain qui a révélé l'affaire, il ne s'agit pas d'une simple blague. Les voleurs auraient agi de manière préméditée et organisée. "C’est une rue qui est particulièrement passante, à n’importe quelle heure, et il a fallu agir vite…", a-t-il déclaré. Si 11 modèles ont été entièrement dépouillés de leurs jantes, cela signifie qu'il y a 44 pièces à transporter. Il faut avouer qu'une certaine préparation paraît nécessaire.

Autre indice : les véhicules dépouillés sont éparpillés sur toute la surface du parking. Il s'agit de modèles bien précis qui auraient été identifiés en amont par les malfaiteurs. Il pourrait s'agir d'une commande pour le compte d'acquéreurs, peu regardant sur l'origine de la marchandise.

La police alertée

Personne ne s'est rendu compte de rien durant la nuit. Pourtant, la rue est particulièrement passante en temps normal. Ce n'est qu'au matin du 2 janvier qu'un riverain a alerté la police, remarquant les différentes Mercedes sans jantes ni pneus, posées en équilibre sur des agglos en béton. Le directeur de la concession a ensuite été alerté.

Une plainte a alors été déposée et une enquête est en cours. Les vidéos des caméras de surveillance pourraient faire avancer les recherches.

Un montant des dégâts à définir

Outre le fait de ne plus avoir ni jantes ni pneus, les Mercedes exposées peuvent aussi avoir leur carrosserie abîmée par...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles