Concerts en Ile-de-France : l’euphorisant show des Fouteurs de joie

Grégory Plouviez
De gauche à droite

Après vingt ans d’existence, le groupe des Fouteurs de joie s’offre sa première Cigale le 12 février. La tournée, de plus de 200 dates, s’étire jusqu’en juin 2019. Un show réjouissant.


Ils sont cinq. Cinq potes, cinq musiciens, cinq sacrés loustics, qui, en parallèle de carrières diverses, parfois solo, aiment à se retrouver, chanter, s’amuser. De la superposition de leurs univers est né les Fouteurs de joie, groupe hétéroclite, sans véritable leader, qui fête ses 20 ans en fanfare avec une tournée ponctuée d’une Cigale ce mardi 12 février. Le spectacle est complet ? Pas de panique, les dates s’étirent jusqu’en juin avec quelques passages en Ile-de-France*.

« Cigale », ça tombe bien, car on ne les aurait pas vus dans le costume de fourmis dans la fable de La Fontaine. Sur scène, c’est la fête permanente même si les textes ne sont pas monochromes et peuvent tour à tour piquer, émouvoir, faire rire, interpeller… Enfantine et engagée, absurde et réaliste, la joyeuse bande conjugue les contraires à la pelle. Et ça marche.

Leurs chansons, petites pépites entraînantes, rehaussées ici d’un air d’accordéon, là d’un chaleureux accompagnement au banjo, s’écoutent agréablement en version studio (le nouvel album s’appelle Des Etoiles et des idiots). Mais elles se dégustent surtout live. Plus qu’un concert, les Fouteurs de joie (Tom Poisson, Laurent Madiot, Christophe Dorémus, Alexandre Léauthaud et Nicolas Ducron) proposent un show. Un vrai.

Chacun joue, de la musique bien sûr, mais joue aussi au sens plus large. Tous comédiens, ils sont tour à tour lapins, nymphes ou petits vieux. S’emparant d’instruments suspendus au-dessus de la scène comme des mômes attraperaient des déguisements, ces garnements quadragénaires mouillent sans cesse le maillot. Et de drôlerie en poésie, concoctent un spectacle qui peut s’apprécier aussi bien entre amis qu’en famille. Certains foutent le bordel. Eux foutent la joie. Une pluie de confettis.

NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

Mardi 12 février à la Cigale (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Humour à Paris : Aymeric Lompret est prêt
Festival d’humour de Paris : demandez le programme !
Spectacle à Paris : le show très chaud des danseurs argentins de Che Malambo !
Sortir à Paris : une Nuit de la déprime vraiment fun
Sortir à Paris : à la découverte de l’étonnante bibliothèque de la SACD