Concert-test : pourquoi la France est-elle en retard sur les autres pays ?

·1 min de lecture

De la musique en live et des fans réunis dans une fosse, la scène n’avait plus été vue en France depuis près d’un an et demi. Samedi, un premier concert test a été organisé à l’AccorHotels Arena, à Paris Bercy. Sur scène : Etienne de Crécy, puis Indochine. Les 5.000 spectateurs ont dû porter un masque et avaient au préalable effectué un test antigénique.

>> EN DIRECT Coronavirus : suivez l’évolution de la situation samedi 29 mai

L’expérimentation scientifique, menée par l’AP-HP et le Prodiss (principal syndicat du spectacle vivant), a pour but de tester la viabilité du protocole et de constater s'il est possible de participer à nouveau à ce genre d'événement sans risquer d'être contaminé. Pour savoir si le virus a circulé, tous les spectateurs seront à nouveau testés dans une semaine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"On aurait dû le faire beaucoup plus tôt"

"On aurait dû le faire beaucoup plus tôt, avant d’annuler tous ces festivals. Je ne vois pas la différence de le faire maintenant ou avant", a estimé sur Europe 1 la productrice française Jackie Lombard (Madonna, Céline Dion ou encore Coldplay). En effet, ce concert-test arrive plus tardivement en France. En Espagne ou au Royaume-Uni, l’expérimentation a été lancée depuis plus de six mois. Les protocoles sanitaires ont d’ailleurs donné satisfact...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles