Concert test à Bercy : le retour de la fête et même des pogos

·1 min de lecture

Ce samedi 29 mai, l'Accor Arena accueillait Indochine et Etienne de Crecy pour un concert test. Cette étude, menée par l'AP-HP et le Syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle musical et de variété, vise à relancer les concerts en salle, à l'arrêt depuis le Covid-19.

Rien ne semble ordinaire dans cette expérimentation. Ce samedi 29 mai, les Franciliens se pressent à l'AccorHotels Arena pour le concert test d'Indochine. Il est à peine 15h et des centaines de personnes masquées font la queue. Ils n'ont pas de bière à la main mais une petite enveloppe avec le test salivaire exigé pour rentrer.Concert ou expérience ?Mais ces conditions inhabituelles n'ont pas refroidi les 5.000 participants à l'étude. " Je serais pas venue si je n'étais pas une fan d'Indochine " glisse France. Sa sœur Marie est surtout là pour l'expérience. " J'ai envie de reprendre une vie normale, cette année était très longue. J'ai connu une petite déprime à cause de l'absence de concerts ".Pour l'expérience, tous les tirés au sort devaient faire un test PCR sur place, dans les trois jours précédant la date. Les organisateurs leur ont donné un test salivaire à ramener le jour J et ils sont invités à refaire un test dans les 7 jours suivant. Des caméras dopées à l'intelligence artificielle sont installées dans la salle pour veiller au port du masque. Programmer Indochine a permis de s'assurer une large affluence, tout en fédérant un public de tout âge. Le groupe a...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Concert test à Barcelone : "Il faut refaire ces expériences en France"

"Touche pas à mes enfants" : sur Twitter, offensive concertée des antivaccins