Concert test à Barcelone : "Il faut refaire ces expériences en France"

·1 min de lecture

Un mois après un concert test réunissant 5 000 spectateurs masqués à Barcelone, la médecin chargée de l’expérience a annoncé n’avoir détecté aucun signe de contagion. Des résultats encourageants d’après l’épidémiologiste Jonathan Roux, qui plaide pour le même type d’expérimentation en France. Entretien.

Voilà qui apporte un peu d’espoir alors que les lieux culturels sont à l’arrêt depuis plus de six mois. Le 27 mars dernier, la ville de Barcelone s’adonnait à l’expérience d’un concert test, avec 5 000 personnes, afin de jauger du risque de contagion lors de ce type d’événements. Résultat : "aucun signe" n’a été détecté à la suite du concert test de rock, ont affirmé les organisateurs, dont une médecin, ce mardi 27 avril. "Il n’y a aucun signe qui suggère qu’une transmission a eu lieu pendant l'événement, ce qui était l’objectif de cette étude", a déclaré Josep Maria Llibre, médecin de l’hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone. Six cas ont néanmoins été détectés, mais la médecin a assuré que "que pour quatre de ces six cas, la transmission n’a pas eu lieu pendant le concert. Avec une ventilation optimisée, des tests antigéniques et le port du masque, on peut garantir un espace sûr". Les 5 000 spectateurs avaient été soumis à un test antigénique et portaient tous un masque FFP2, et étaient sous une surveillance accrue, jusque dans les toilettes. Une expérience similaire réalisée aux Pays-Bas avec 1300 personnes début mars, avait conclu aux mêmes résultats. En...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

"Touche pas à mes enfants" : sur Twitter, offensive concertée des antivaccins

Etats généraux de la laïcité : invitée, la CFDT rejette la concertation du gouvernement

Richard Malka : Mila victime d'une "campagne concertée" de cyberharcèlement

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"