Le concert de Niska vire à l’émeute à Mayotte et fait une dizaine de blessés

Niska en concert pendant le 'Festival Solidays' le 24 juin 2022 à Paris. (Photo by Paul CHARBIT/Gamma-Rapho via Getty Images)
Paul CHARBIT / Gamma-Rapho via Getty Images Niska en concert pendant le 'Festival Solidays' le 24 juin 2022 à Paris. (Photo by Paul CHARBIT/Gamma-Rapho via Getty Images)

Paul CHARBIT / Gamma-Rapho via Getty Images

Niska en concert pendant le 'Festival Solidays' le 24 juin 2022 à Paris. (Photo by Paul CHARBIT/Gamma-Rapho via Getty Images)

CONCERT - Une soirée qui vire au cauchemar. Bagarre et mouvements de foule ont émaillé ce samedi 3 septembre, dans la soirée, le concert du rappeur Niska à Mamoudzou, à Mayotte, avant de dégénérer en émeute, faisant une dizaine de blessés légers.

Quelque 8 000 spectateurs étaient rassemblés sur une place de la commune pour assister au concert du musicien adulé par une grande partie de la jeunesse de l’île, où près de la moitié de la population est mineure. Quelque 2 000 étaient restés à l’extérieur du périmètre de sécurité installé autour de la scène.

Certains spectateurs ont été visés par des cailloux lancés par des groupes venus en découdre. « J’ai vraiment cru que j’allais mourir », a témoigné Eïcha, 17 ans, venue avec ses copines du lycée.

Deux heures d’affrontements

Une pluie de grenades lacrymogènes est tombée sur la foule qui s’est dispersée pour fuir, se mettre à l’abri ou, pour certains, ériger des barrages et les enflammer. Une dizaine de voitures a été vandalisée et du mobilier urbain est parti en fumée. Au moins 10 barrages ont été dressés, tenus par des groupes de 20 à 40 de personnes qui ont jeté des pierres et des fers à béton sur les forces de l’ordre.

À l’issue de près de deux heures d’affrontements, deux personnes ont été interpellées. Six autres personnes ont été arrêtées en début de soirée aux abords du concert, dont quatre armées de couteaux et de poings américains, et une est mise en cause dans une tentative d’assassinat, selon Laurent Simonin, le directeur territorial de la police nationale à Mayotte. Trois jeunes ont par ailleurs été trouvés en possession de cocktails Molotov.

Un « mouvement de foule énorme »

« Habitués à ce que les choses dégénèrent très rapidement, les gens ont eu très peur et ça a créé un mouvement de foule énorme, ça s’est propagé comme une onde, du milieu vers l’extérieur, de tous les côtés », a expliqué Laurent Simonin.

Mayotte, archipel de l’océan Indien, est régulièrement secouée par des flambées de violences entre bandes rivales ou contre les forces de l’ordre, lorsqu’elles interviennent pour y mettre fin.

En février, excédés, des habitants avaient bloqué pendant plusieurs jours les accès à leur quartier et tenté d’entraver des axes de circulation. En 2021, le parquet de Mamoudzou a enregistré une augmentation de 25 % des saisines pour des faits criminels à Mayotte et de 21 % pour des délits.

À voir également sur Le HuffPost : « Nouvelle Ecole », le The Voice du rap, se dévoile dans une 1ère bande-annonce

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi