De plus en plus concentré en THC, le cannabis est de plus en plus dangereux pour les jeunes

·1 min de lecture

Le cannabis vendu en France aujourd’hui n'est plus même qu'il y a quelques années. Son taux de THC a bondi au fil des dernières décennies. Ses effets secondaires sont d'autant plus importants, surtout chez les adolescents. AVC, schizophrénie, baisse de la fertilité... Les risques ne sont pas à prendre à la légère, rappelle le docteur Jimmy Mohamed mardi matin sur Europe 1. Il recommande de mener auprès des jeunes une prévention pédagogique mais pas culpabilisatrice. 

"Le cannabis existe depuis très longtemps. Si on fait un peu d'histoire, il a même fait des ravages dans l'armée de Napoléon en 1800 en Egypte, car les soldats qui ont découvert le haschisch avaient perdu leur motivation et ne voulaient plus se battre. Le général Bonaparte avait alors fait passer une interdiction du cannabis, sorte de première loi antidrogue.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le cannabis est composé de THC, responsable de ses effets psychogènes, qui se fixe sur les récepteurs dans le cerveau et active un circuit normalement éteint, celui de la récompense. On peut a priori penser qu'il s'agit une bonne chose. C'est vrai que lorsqu'on fume un joint, on a un effet d'euphorie, on rit. Le problème est que plus vous fumez, plus vous allez vous habituer au THC et moins les récepteurs dans le cerveau vont être sensibles. Vous aurez donc besoin d'une plus grande quantité de joints pour avoir exactement le même effet. C'est ce qu'on appelle la tolérance.

Le taux de THC du cannabis a fortement augmenté

Ce qui inquiète les autorités sanitaire...


Lire la suite sur Europe1