« Elle est con » : Michel Sardou s’en prend à Marine Tondelier qui lui répond

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - Féminisme, écologie, guerre en Ukraine... Michel Sardou a abordé de nombreux sujets lors d’un entretien sur BFMVTV ce 18 janvier. Le chanteur de 75 ans en profité pour glisser le fond de sa pensée concernant le discours de Marine Tondelier, lors d’une réunion de la Nupes, a déclaré vouloir « une France sans millionnaires ».

« Elle ne parle pas d’écologie, elle dit qu’elle veut la peau de Bernard Arnault. Mais elle est con ! Bernard Arnault fait travailler des milliers de personnes. » a affirmé Michel Sardou, en concluant : « J’aime l’écologie, mais je n’aime pas l’écologie politique ! ».

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article, l’intéressée n’a pas manqué de réagir au micro d’Europe 1 ce 19 janvier : « J’ai vu qu’il était un peu inquiet de mes propos et c’est de nature à me rassurer » a défendu Marine Tondelier tout en déplorant le fait qu’il l’ait insulté à la télévision. « Je pense que par exemple l’âge de la retraite pourrait être avancé pour Michel Sardou » a-t-elle rétorqué.

« Il trouve que Greta Thunberg est complètement excitée, c’est mal la connaître. Il trouve que c’est très frustrant dans sa vie de ne pas pouvoir rouler à plus de 130 km/h sur l’autoroute, plein de gens s’en remettent et il trouve que les milliardaires c’est super », a énuméré Marine Tondelier. « J’ai le droit de ne pas être d’accord » a-t-elle conclu.

Au moment des élections, Michel Sardou avait déjà affirmé que si Jean-Luc Mélenchon gagnait, il « (s) e tir(ait) » de la France. Il a confié avoir voté pour Emmanuel Macron aux deux tours de l’élection présidentielle, réitérant que le leader insoumis « dit des conneries de toute façon ».

VIDÉO - Qui est Greta Thunberg ?

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi

Greta Thunberg interpellée à Lützerath lors d’une manif anti-charbon

Réformes des retraites : Barbara Pompili ne la votera pas « à ce stade »