Comment le compte Twitter d’une ONG ivoirienne est devenu le faux profil “Gauthier Pasquet”

© Studio graphique FMM

Depuis l’été 2022, le compte Twitter de Gauthier Pasquet, se présentant comme un journaliste français basé à Bamako, a publié plusieurs fausses informations attisant les tensions sur les réseaux sociaux. S’il est déjà identifié par de nombreux enquêteurs en ligne comme un faux profil, notre étude des traces numériques du compte permet de révéler son identité d’origine : celle d’une ONG ivoirienne administrée par au moins un proche de Guillaume Soro, ex-Premier ministre ivoirien, avant qu’il ne quitte son rassemblement politique.

Avec ses 18 000 abonnés, le compte Twitter de Gauthier Pasquet, se présentant comme celui d’un “journaliste indépendant de RFMTV, lanceur d’alertes” et “analyste politique, spécialiste Afrique de l’Ouest-Sahel” basé à “Bamako” a autant de soutiens que d’ennemis sur les réseaux sociaux.

Habitué des publications sur l’actualité politique au Mali ou de façon générale sur l’actualité en Afrique de l’Ouest, le compte a attiré l’attention depuis qu’il diffuse quotidiennement des contenus destinés à contrebalancer l’influence de la propagande pro-russe sur les réseaux sociaux et à battre en brèche les narratifs anti-Français.

  • Pourquoi ce compte a-t-il récemment attiré l’attention ?

Le compte @Gauthier_Pasq publie certaines informations exactes à partir de sa veille sur l’actualité de la sous-région. Mais il n’hésite pas également à diffuser de fausses informations, en particulier défavorable aux autorités de la transition malienne.

Le tweet défend la position des autorités ivoiriennes, et du président Alassane Ouattara, dans la continuité du compte @Petit_Ladji.

Une ONG ivoirienne à l’origine


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24