"Je comprends qu'on ait envie de se mettre au bleu, mais on doit être prudent", dit le maire des Sables d'Olonne

franceinfo
·1 min de lecture

Après les dernières annonces d'Emmanuel Macron, en ce week-end de Pâques, les Français en ont profité pour changer de région. Ils se sont notamment dirigés vers les Sables d'Olonne.

>> DIRECT : Covid-19 : le confinement étendu à l'ensemble de la France ce soir

"Je comprends qu'on ait envie de se mettre au bleu", a déclaré ce samedi sur franceinfo, Yannick Moreau, maire des Sables d'Olonne en Vendée, mais on doit être prudent."

Franceinfo : chez vous il y a beaucoup de touristes et de résidences secondaires et donc potentiellement beaucoup de personnes susceptibles de se réfugier sur votre commune. Cela vous inquiète-t-il ?

Yannick Moreau : Je comprends vraiment, quand on habite une grande ville, qu'on ait envie de se mettre au bleu, aux Sables d'Olonne. Mais il faut se protéger les uns les autres. Quand on vient d'une région plus touchée vers une région un peu moins touchée par le virus, on doit être prudent et considérer qu'on est potentiellement porteur du Covid.

Certains de vos administrés ne voient pas ça d'un bon oeil pourtant.

Ce n'est pas en nous opposant les uns aux autres que l'on va vaincre l'épidémie, c'est en nous protégeant les uns les autres. Effectivement la situation des Sables d'Olonne n'est pas celle de Paris ou des grandes villes, il y a moins de réseau médical ici, moins d'hôpitaux, moins de lits de réanimation. En Vendée, ils sont déjà saturés et l'on commence à exporter des malades à Nantes et Angers.

Quelles mesures sont mises en place pour gérer le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi