TOUT COMPRENDRE - Pourquoi Johnny Depp et Amber Heard se déchirent encore au tribunal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Johnny Depp et Amber Heard en 2015. - AFP
Johnny Depp et Amber Heard en 2015. - AFP

876450610001_6305144783001

Deux ans de mariage et à peu près autant de procès. Les acteurs Johnny Depp et Amber Heard, mariés de 2015 à 2017, se retrouvent ces derniers jours une nouvelle fois devant un tribunal, cette fois-ci aux Etats-Unis. Ils se sont déjà affronté devant un tribunal en 2020, à Londres, au cours d'un procès que Johnny Depp a perdu.

Comme un écho à 2020, ce procès est l'occasion d'une plongée dans l'intimité peu réjouissante du couple, qui risque de ternir un peu plus leur image.

• Pourquoi un nouveau procès?

Le procès démarré lundi 18 avril se déroule à Fairfax, petite ville de l'État de Virginie proche de Washington. Johnny Depp et Amber Heard s'y trouvent confrontés, s'accusant mutuellement de diffamation.

Ce procès découle d'une tribune publiée en 2018 dans le Washington Post, dans laquelle Amber Heard se décrivait comme une "victime de violences conjugales" brimée par la société après être sortie du silence deux ans plus tôt.

Après la publication de cette tribune, la star de Pirates des Caraïbes, qui nie avoir jamais frappé son épouse, avait porté plainte en diffamation contre Amber Heard, réclamant 50 millions de dollars de dommages et intérêts.

"La tribune, qui accuse implicitement M. Depp d'être un mari violent, est catégoriquement fausse" et vise à "générer une publicité positive" autour de Mme Heard, à quelques jours de la sortie du film Aquaman dont elle est une vedette, arguait-il. La comédienne avait contre-attaqué, déposant à son tour plainte en diffamation pour obtenir 100 millions de dollars.

"La plainte futile déposée par M. Depp contre Mme Heard prolonge les abus et le harcèlement" qu'il lui a imposés pendant leur mariage, écrivait-elle.

• De quoi s'accusent Johnny Depp et Amber Heard?

Les acteurs s'accusent mutuellement de violences. Au cours des audiences, Johnny Depp, qui témoigne en premier, évoque les coups que lui infligeait Amber Heard "dans sa frustration et dans sa rage".

"Cela pouvait commencer par une gifle, une bousculade. Elle m'a jeté une télécommande de télévision à la tête, un verre de vin au visage", a-t-il ainsi raconté. 876450610001_6304700627001

Il contredit aussi les accusations de violence de l'actrice et dit vouloir "rétablir les faits". Il explique également que les accusations de son ex-femme ont "ruiné" sa carrière. Amber Heard n'a, elle, pas encore témoigné.

• A quand remontent les accusations de violence?

En 2016, après seulement un an de mariage, Amber Heard demande le divorce et accuse Johnny Depp de violences conjugales. Elle porte plainte contre lui, et affirme qu'il lui jeté un téléphone au visage.

Dans la procédure de divorce, Amber Heard a retiré sa plainte pour violences et Johnny Depp lui a versé sept millions de dollars (6,11 millions d'euros), que l'actrice a reversés à des associations.

En janvier 2017, après deux ans de mariage, Johnny Depp et Amber Heard divorcent. Les acteurs, qui se sont rencontrés en 2009, sur le tournage du film Rhum Express, et ont commencé à se fréquenter début 2012, s'étaient mariés en février 2015.

• Pourquoi ce nouveau procès se tient-il en Virginie et pas en Californie?

Johnny Depp avait déposé sa plainte dans l'État de Virginie, où le Washington Post est imprimé et où le cadre légal est plus favorable aux plaintes en diffamation qu'en Californie, où les deux acteurs résident.

Tous deux comparaissent en personne. Le "casting" de ce procès est hollywoodien. le milliardaire Elon Musk, les acteurs James Franco et Paul Bettany, la comédienne Ellen Barkin devraient en effet témoigner ou être cités.

• Que s'était-il passé au procès de Londres, en 2020?

Si ce procès a des airs de déjà-vu, c'est qu'il ressemble terriblement à celui qui s'est tenu en juillet 2020, à Londres. A l'époque, Johnny Depp avait intenté un procès à la société éditrice du tabloïd The Sun après un article datant de 2018 le qualifiant de "wife beater", un mari violent.

Le procès londonien avait été le théâtre de révélations aussi détaillées que sordides sur le couple. Vidéos, photos, enregistrements sonores, avaient plongé le tribunal au cœur de leur intimité, les deux acteurs s'accusant mutuellement de violences.

"Il a explicitement menacé de me tuer de nombreuses fois", avait ainsi déclaré Amber Heard, traitant l'acteur de "monstre", lorsqu'il était sous l'influence de drogues et d'alcool.

Des affirmations que Johnny avait niées en bloc. Il avait lui-même accusé l'actrice de l'avoir frappé, de l'avoir trompé avec James Franco et Elon Musk. Et d'avoir déféqué sur leur lit.

Winona Ryder et Vanessa Paradis, anciennes compagnes de l'acteur, avaient toutes deux témoigné en sa faveur. L'acteur a néanmoins perdu son procès en diffamation contre le Sun. Début novembre 2020, un juge a tranché en faveur du tabloïd, estimant que les qualifications du Sun étaient "substantiellement vraies" car "la grande majorité des agressions présumées ont été prouvées".

Johnny Depp a aussi dû payer un peu plus de 628.000 livres (705.000 euros) au Sun pour couvrir ses frais de justice. Malgré les multiples demandes de l'acteur, la justice britannique a finalement refusé qu'il fasse appel.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles