Comprendre la division cellulaire, à l'origine de tout cancer

Martine Perez

Le processus qui mène de l’apparition d’une anomalie cellulaire à la formation d’une tumeur maligne est long. Il peut se dérouler sur plusieurs années, voire plusieurs dizaines d’années, en fonction des tumeurs. On sait par exemple maintenant que certaines expositions in utero et pendant l’enfance peuvent favoriser l’apparition de cancers à l’âge adulte.

Au commencement est une cellule normale. Mais c’est au fil des divisions cellulaires, qui sont le quotidien de la plupart de nos organes, que les choses peuvent se gâter. Fort heureusement, nombre de cellules cancéreuses qui apparaissent après des mutations génétiques ou des divisions cellulaires mal exécutées ne prospéreront pas. Le corps a en effet les moyens de se défendre contre ces cellules viciées, en les réparant, lorsque c’est possible, ou en les éliminant. Il dispose de toute une batterie d’outils naturels qui nous prémunissent de manière très efficace contre la maladie. Pourquoi alors dans certains cas la cellule anormale prend-elle le dessus ? C’est toute la question. Pour tenter d’y répondre, même de manière incomplète, il faut partir en exploration au plus profond de notre organisme, jusqu’au cœur de nos cellules.

À l’origine de tout, la division cellulaire

Chaque être humain trouve son origine dans un embryon originel, issu de la rencontre entre un spermatozoïde et un ovocyte, dont les cellules se démultiplient en permanence. Après la naissance, le corps continue de se développer jusqu’à constituer 100 000 milliards de cellules ! Et cette division cellulaire se poursuit tout au long de la vie, nos cellules mourant après avoir été remplacées. Pour comprendre le cancer, il faut se rendre compte du rythme effréné auquel notre corps se régénère en permanence. À chaque seconde, 20 millions de divisions cellulaires s’opèrent dans notre organisme.

Un mécanisme bien huilé sauf quand…

La cellule est l’unité de base de la vie. Elle contient en son sein un noyau, qui renferme 23 paires de chromosomes, (...)lire la suite sur Atlantico