TOUT COMPRENDRE - Barème, questions, durée, jury... Le mode d'emploi du grand oral du bac 2022

Un candidat au baccalauréat, lors d'une session organisée au sein du lycée Hélène Boucher, à Paris, le 17 juin 2021. - MARTIN BUREAU / AFP
Un candidat au baccalauréat, lors d'une session organisée au sein du lycée Hélène Boucher, à Paris, le 17 juin 2021. - MARTIN BUREAU / AFP

À partir de ce lundi et jusqu'au 1er juillet se tient le grand oral, l'une des nouveautés de la réforme du bac. Une épreuve de vingt minutes, en partie debout, devant un jury. C'est l'une des cinq épreuves finales pour les élèves de terminale des voies générale et technologique. Mode d'emploi pour les candidats et candidates.

Comment le jury est-il composé?

Le jury se compose de deux professeurs de matières différentes. L'un est obligatoirement un professeur d'une des spécialités de l'élève, l'autre examinateur peut être un professeur de n'importe quelle discipline, y compris un professeur documentaliste. Mais les examinateurs ne peuvent pas être les enseignants de l'élève. Ils sont choisis parmi les correcteurs et examinateurs de l'académie.

Sur quoi porte l'épreuve?

Chaque candidat ou candidate a préparé en avance deux questions. Ces questions portent sur ses enseignements de spécialité, adossées sur tout ou partie du programme des années de première et de terminale.

Pour la voie générale, les deux enseignements de spécialité doivent être représentés. Soit deux questions s'adossant chacune à un enseignement de spécialité différent, soit une question s'adossant à un enseignement de spécialité et une question transversale aux deux enseignements, soit deux questions transversales.

Par exemple, "si les deux enseignements de spécialité sont histoire-géographie et SVT, une des questions peut porter sur l'histoire de la médecine", précise ainsi la page du ministère de l'Éducation nationale consacrée au grand oral.

Dans la voie technologique, les questions s'appuient sur l’enseignement de spécialité dans lequel une étude approfondie ou un projet a été mené.

Comment l'épreuve se décompose-t-elle?

Vingt minutes de préparation

L'épreuve dure vingt minutes auxquelles il faut additionner vingt minutes de préparation en amont. Au tout début de l'épreuve, le ou la candidate présente ses deux questions au jury qui en choisit une.

Durant les vingt minutes de préparation, l'élève met en ordre ses idées et peut créer un support - des notes avec les points saillants de sa présentation, une carte, un graphique ou un schéma, indique le ministère. L'élève pourra conserver ce support pendant son exposé ou le remettre au jury. Pour information, ce support - optionnel - n'est pas évalué.

Une présentation de cinq minutes

L'épreuve se déroule en trois temps. Le ou la candidate se tient d'abord debout devant le jury et présente sa question en cinq minutes. Attention à ne pas dépasser le temps imparti au risque d'être coupé. À l'issue de cet exposé, l'élève peut s'asseoir pour les deux autres parties de l'épreuve.

Si la question porte sur l'enseignement de spécialité langues, littératures et cultures étrangères et régionales, la présentation peut être réalisée dans la langue vivante concernée, comme pour la deuxième partie de l'épreuve.

Un échange de dix minutes sur le sujet

Dans un second temps, dix minutes d'échange sont prévues avec le jury. Ce dernier peut alors interroger le ou la candidate pour avoir plus de précisions ou lui demander d'approfondir sa pensée.

"Le jury peut vous interroger sur tout ou partie du programme du cycle terminal (années de première et de terminale) de ses enseignements de spécialité, en lien avec le premier temps de l'épreuve", indique encore le ministère.Un échange de cinq minutes sur le projet d'orientation

Dans une troisième et ultime partie de cinq minutes, le ou la candidate échange avec le jury sur son projet d'orientation.

Comment présenter son projet d'orientation?

Le ministère recommande d'expliquer "en quoi la question traitée est utile pour votre projet de poursuite d'études, et même pour votre projet professionnel".

Si le sujet de grand oral n'a pas de rapport direct avec le projet d'orientation, "vous devez montrer au jury votre capacité à exprimer vos motivations, votre réflexion personnelle, à montrer votre curiosité intellectuelle et à exposer la progression de votre réflexion", assure la foire aux questions consacrée au grand oral.
Un candidat ou une candidate ne sera pas pénalisée si la question ne correspond pas à son projet d'orientation. "Mais le jury pourra éventuellement vous demander d'expliquer des divergences entre les questions proposées, les spécialités suivies et les projets d'orientation."

Ce qui important: proposer une réponse qui montre une réflexion personnelle et une maturation d'un projet. C'est pour cela que cette dernière partie de l'entretien se prépare tout autant que les deux autres. Il est ainsi impératif d'avoir réfléchi à son projet après le bac, d'études ou professionnel.

Il est ainsi tout à fait possible d'évoquer les rencontres, les stages, les expériences, tous les événements qui ont participé à l'élaboration du projet. C'est un moment personnel où il est vivement encouragé de mettre en avant ses forces, ses particularités, ou encore ses passions qui font sens dans ce projet. "Le jury fait attention ici à votre manière d'exprimer une réflexion personnelle et à vos motivations", indique encore la page consacrée au grand oral.

• Comment l'épreuve est-elle évaluée?

L'épreuve est notée sur vingt points, coefficient 10 en voie générale, 14 en voie technologique.

"Le jury va faire attention à la solidité de vos connaissances, à votre capacité à argumenter et à relier les savoirs, à votre esprit critique, votre expression, la clarté de votre propos, votre engagement dans votre parole, votre force de conviction", détaille le ministère.

Le jury va ainsi évaluer la qualité de la prestation orale, de la construction de l'argumentation, la capacité à capter l'attention mais aussi à soutenir un discours. Les connaissances seront tout autant prises en compte que la gestion du temps. De même seront appréciées l'interaction avec les membres du jury, la possibilité de réagir à une interrogation, à la reformuler ou encore à prendre l'initiative dans l'échange.

Verdict le 5 juillet avec l'annonce des résultats du bac. D'ici là, il est possible de calculer en partie sa note et c'est ici. À noter que si un candidat devait être souffrant le jour de son épreuve, il devrait le repasser lors des épreuves de remplacement, aussi appelées "épreuves de septembre".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles