La compositrice Anne-Sophie Versnaeyen raconte sa collaboration avec Nicolas Bedos sur la musique de "La Belle Epoque"

Jacky Bornet

Anne-Sophie Versnaeyen cosigne avec Nicolas Bedos, qui aime à pianoter, la musique de son film La Belle Epoque : une collaboration rare dont la compositrice nous dévoile les secrets. Auteure de plusieurs musiques de films, elle a notamment participé au documentaire Chambord, sorti en octobre. Elle nous parle de cette association avec Bedos autour d'une bande originale aux accents de comédie et teintée de nostalgie, et de la singularité de la composition pour l’image.


Vous signez avec Nicolas Bedos la musique de son film La Belle époque, quelle a été la part de l’une et la part de l’autre dans l’écriture ?
Nicolas avait écrit un thème au piano correspondant au sentiment qu’il voulait transmettre dans son film. Comme une grille. Elle est devenue un leitmotiv avec des arrangements extrêmement différents, selon les scènes. L’orchestration et les arrangements sont la porte par laquelle je suis entrée dans la musique et la raison pour laquelle Nicolas a fait appel à moi. Il ne voulait pas de violons ni de musique surlignée. Même s’il reste un quatuor à cordes, nous avons choisi des bois, un cor anglais, une formation réduite, pas question de faire appel à un orchestre symphonique.

Ensuite la tonalité des scènes, comiques, sentimentales, dramatiques, orientaient le rythme, le (...)


Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi