"Comment composer dans l'urgence ?" : l'hommage bouleversant du pianiste David Kadouch aux grands musiciens de la Révolution

Lorenzo Ciavarini Azzi

David Kadouch est l'une des étoiles éblouissantes du piano français, une carrière de jeune prodige propulsé par le parrainage de "grands" comme Murray Perahia, Itzhak Perlman et, surtout, Daniel Barenboim. Les récompenses n'ont pas manqué : "Révélation jeune talent" aux Victoires de la musique en 2010, "Young Artist of the Year" aux Classical Music Awards en 2011.

Après avoir consacré des enregistrements à Beethoven, Chostakovitch, Grieg et Moussorgski et un album transversal autour d'œuvres inspirées par la nature (En plein air, Mirare, 2016), David Kadouch livre cet automne Révolution (Mirare), un disque riche et réussi qui mêle autour de ce thème, la révolution, des œuvres très diverses : la bouleversante et très politique Sonate 1905 de Janacek, les étonnantes Souffrances de la Reine de France de Dussek, sorte de reportage en musique des derniers instants de Marie-Antoinette, ou la si tourmentée étude Révolutionnaire de Chopin. A la fois artiste et intellectuel, à la démarche conceptuelle toujours nuancée par la force des émotions, David Kadouch aime partager. Il nous reçoit chez lui dans le quartier du Marais, à Paris.


Franceinfo Culture : vous avez rassemblé, pour votre nouveau disque, plusieurs œuvres autour d'un thème, celui de la révolution. Pourquoi cette démarche (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi