Complotisme : Pourquoi le mouvement « QAnon » est-il dans le viseur du gouvernement français ?

Tom Hollmann et Hélène Sergent
·1 min de lecture

RESEAUX SOCIAUX - Une mission d'inspection, commandée par Marlène Schiappa, doit rendre prochainement un rapport sur les nouvelles formes de dérives sectaires.

Les membres du groupe « QAnon » doivent-ils être considérés comme appartenant à une mouvance sectaire ? C’est l’analyse esquissée, dimanche dernier, par la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa. Invitée sur le plateau de l’émission « Dimanche en politique », sur France 3, elle a précisé que le groupe complotiste était dans le « viseur » d’une mission d’inspection sur l’émergence de nouveaux groupes sectaires sur le territoire national.

Quelques jours après l’invasion du Capitole par des militants pro-Trump, plusieurs manifestants ont pu être identifiés comme appartenant à la mouvance « QAnon », cette communauté complotiste selon laquelle Donald Trump aurait pour mission de sauver le monde d’une élite pédo-satanique et de ce qu’ils appellent « l’État profond (...)

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi :
Violences à Washington : Comment les réseaux sociaux ont incité les pro-Trump à envahir le Capitole
Twitter supprime 70.000 comptes liés à la mouvance pro-Trump QAnon
Trump banni de Twitter : Les réseaux sociaux sont-ils légitimes à « censurer » le président américain ?
Violences à Washington : Plusieurs personnes arrêtées et inculpées
Violences à Washington : Twitter suspend le compte de Donald Trump de façon permanente
Le pape François arrêté pour « trafic d’êtres humains » et pédopornographie ? C’est faux !
Violences à Washington : Quelle part joue l’antisémitisme dans l’extrême droite américaine ?
VIDÉO. Comment les conspirationnistes de QAnon ont infiltré la communauté yoga d’Instagram