Complémentaires santé : un "surcoût" de "80 euros par contrat pour cette année 2020", dénonce l'UFC-Que Choisir

franceinfo

"Il y a clairement une incohérence entre la mise en oeuvre de ce qu'on appelle le 100% santé et les hausses de tarifs qu'on constate" chez les complémentaires santé, selon Mathieu Escot, directeur d'études à l'UFC-Que Choisir, invité sur franceinfo mercredi 12 février.

franceinfo : Est-ce qu'on est sûr que cette hausse des tarifs est liée à au meilleur remboursement dans l'optique et les soins dentaires ?

Mathieu Escot : Non, il y a clairement une incohérence entre la mise en oeuvre de ce qu'on appelle le 100% santé et les hausses de tarifs qu'on constate. Avoir +5% d'augmentation en 2020 sur les complémentaires santé et surtout cet écart entre certains organismes assez peu inflationnistes et d'autres où les prix ont beaucoup augmenté alors qu'ils ont la même réforme, montre bien que ceux qui ont des augmentations très élevées : des 6, 8, 12% de plus cette année, ne peuvent pas prendre prétexte du 100% santé pour justifier ces augmentations de cotisations.

Ce sont ces disparités qui vous alertent le plus ?

Oui, parce que le fait que les complémentaires augmentent un peu, c'est logique. Les dépenses de santé augmentent, la population vieillit, les soins et les médicaments coûtent plus cher, c'est certes pas une bonne nouvelle pour le portefeuille des Français mais c'est logique et c'est le prix de leur meilleure santé. En revanche, ces disparités constatées montrent que ce n'est pas seulement une mécanique logique de prise en compte (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi