Publicité

Complètement d’enquête : « Il fallait cibler Jordan Bardella », dénonce l’ancien présentateur Jacques Cardoze

Jordan Bardella aurait-il été victime d’une cabale ? C’est ce qu’affirme l’ancien présentateur Jacques Cardoze, après les révélations du magazine de Complément d’Enquête sur le patron du Rassemblement national. « Il fallait cibler » Jordan Bardella, a affirmé l’ancien employé de France Télévisions sur le plateau de Touche pas à mon poste, vendredi.

« Après vos premiers jours de tournage, Pierre-Stéphane Fort a dit : “il est trop lisse. On n’y arrivera pas’”», se souvient Jacques Cardoze, qui travaillait alors pour la société de production chargée de réaliser le reportage sur Jordan Bardella. « Il n’y a rien à aller chercher, donc ils étaient déjà très déçus du contenu. »

À lire aussi Complément d’enquête sur Jordan Bardella : « Le montage est trompeur », dénonce un intervenant

Le magazine révèle toutefois que Jordan Bardella aurait utilisé un compte Twitter de 2015 à 2017 sous le pseudonyme de « RepNat du Gaito » pour diffuser des messages racistes et homophobes, encenser la personnalité de Jean-Marie Le Pen, co-fondateur du Front national (FN) ou encore s’en prendre à des journalistes. Le passage incriminé du reportage diffusé sur France 2 s'appuie sur quatre sources, dont trois anonymes. Le seul intervenant non-anonyme a dénoncé un « montage trompeur » et a assuré par la suite n’avoir « aucune idée de qui tenait le compte ».

Les européennes en ligne de mire

« On a eu une discussion assez vite avec les responsables de complément d’enquête, en l’occurrence Hugo...


Lire la suite sur LeJDD