Comparution lundi pour crimes de guerre du président démissionnaire du Kosovo

·1 min de lecture
COMPARUTION LUNDI POUR CRIMES DE GUERRE DU PRÉSIDENT DÉMISSIONNAIRE DU KOSOVO
COMPARUTION LUNDI POUR CRIMES DE GUERRE DU PRÉSIDENT DÉMISSIONNAIRE DU KOSOVO

LA HAYE (Reuters) - Le président démissionnaire du Kosovo Hashim Thaçi, placé en détention à La Haye après son inculpation par le tribunal spécial chargé des crimes de guerre commis au Kosovo, sera pour la première fois confronté à un juge lundi, a annoncé vendredi la cour.

Il doit répondre de crimes de guerre et crimes contre l'humanité présumés pendant l'insurrection de 1998-2000 menée par l'Armée de libération du Kosovo (UCK), dont il fut l'un des dirigeants.

Sa démission soudaine, annoncée jeudi avec effet immédiat, pourrait entraîner une instabilité politique au Kosovo, une jeune démocratie dont l'indépendance a été proclamée en 2008 et qui est dirigée depuis 2016 par l'ancien combattant, âgé de 52 ans.

Hashim Thaçi, qui rejette toutes les accusations portées à son encontre, effectuera lundi une première comparution devant un juge à 15 heures, heures locales (14h00 GMT), a indiqué le tribunal dans un communiqué.

(Stephanie van den Berg; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)