Comparution d'un complice présumé du kamikaze de Saint-Pétersbourg

L'un des organisateurs présumés de l'attentat suicide contre le métro de Saint-Pétersbourg a affirmé mardi devant la justice russe qu'il s'était involontairement rendu complice de l'attaque qui a fait 14 morts et des dizaines de blessés le 3 avril. /Photo prise le 6 avril 2017/REUTERS/Maxim Shemetov

MOSCOU (Reuters) - L'un des organisateurs présumés de l'attentat suicide contre le métro de Saint-Pétersbourg a affirmé mardi devant la justice russe qu'il s'était involontairement rendu complice de l'attaque qui a fait 14 morts et des dizaines de blessés le 3 avril.

Abror Azimov, qui comparaissait dans le cadre d'une audience préliminaire à Moscou, a affirmé qu'il n'avait participé qu'indirectement aux préparatifs de l'attentat. "Je n'ai pas réalisé que j'apportais une aide pour cette action. On m'avait donné des instructions", a-t-il dit.

D'après les enquêteurs russes, l'homme s'est entretenu par téléphone avec le kamikaze présumé, Akbarjon Djalilov.

Azimov, né en 1990, a été interpellé lundi dans la région de Moscou. Les agents fédéraux du FSB l'ont présenté comme un des organisateurs de l'attentat. Il aurait formé Djalilov.

Selon des sources policières citées par la chaîne de télévision russe Ren, les deux hommes seraient passés par un camp d'entraînement islamiste dans une zone non précisée.

Depuis le début de leur enquête, les autorités russes ont interpellé neuf suspects. Tous sont originaires d'Asie centrale.

Aucune revendication n'est parvenue depuis l'attentat.

(Polina Nikolskaya; Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages