Les compagnies aériennes mondiales s'engagent à "zéro émission nette de CO2" d'ici à 2050

·1 min de lecture

Une perte majeure et un objectif "audacieux". Alors que les compagnies aériennes du monde entier devraient essuyer une perte mondiale cumulée de 51,8 milliards de dollars cette année en raison du Covid, elles se sont engagées lundi à atteindre "zéro émission nette de CO2" d'ici à 2050 pour lutter contre le réchauffement climatique, lors de l'assemblée générale de leur association. Cet objectif "audacieux" est aussi une "nécessité", qui va "assurer la liberté de voler des générations futures", a argumenté le directeur général de l'Association internationale du transport aérien (Iata), Willie Walsh, face aux dirigeants du secteur réunis à Boston.

"Un défi supplémentaire"

L'Iata, qui revendique 290 compagnies membres, représentant 82% du trafic aérien mondial avant la pandémie de Covid-19, emboîte ainsi le pas au secteur aérien européen, qui a épousé les objectifs de l'Union européenne en la matière. "Nombreux sont ceux dans cette salle, individuellement ou en tant que groupes, qui ont déjà franchi cette étape", a constaté Willie Walsh.

"Pour d'autres, ce sera un défi supplémentaire à un moment très difficile", le secteur aérien ayant été très durement touché par la pandémie. "Mais nous devons tous soutenir cet engagement et être déterminés à y parvenir en temps et en heure. C'est ce qui doit être fait. Et ensemble, c'est possible", a plaidé le directeur général de l'Iata.

Une proposition adoptée par consensus

Ce nouvel engagement intervient 12 ans après que l'Iata eut présenté un...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles