Comores: l'opposition s'inquiète de dépenses «ostentatoires» pour l’investiture d’Azali Assoumani

Ce dimanche 26 mai est prévue l’investiture d’Azali Assoumani réélu dès le premier tour le 14 janvier dernier. Pour l’événement, sept chefs d’État du continent sont attendus à Moroni en plus d’autres délégations ministérielles venant de plusieurs pays. Si le gouvernement et le camp Azali sont à la fête, l’opposition pointe du doigt ce faste en cette période où le pays est frappé par l’épidémie du choléra et des intempéries meurtrières.

Avec notre correspondant à Moroni, Abdallah Mzembaba

Le bilan actuel de l'épidémie de choléra est de 115 décès depuis le 2 février 2024. Et pour l’opposition, cette investiture ne se faire dans autant de faste, surtout que dans le même temps, le pays enregistre des milliers de déplacés suite aux intempéries de ces dernières semaines.

« Le régime du président Azali se caractérise par l’événementiel, pointe Mohamed Jaffar Abbas, coordinateur du Collectif des cinq candidats et gouverneurs alliés. Ça fait huit ans qu’il est là et tout le temps, il est en train de chercher à se faire une reconnaissance par des évènements et nous allons inviter des gens, venir ici sous une maladie. Puisqu’il se dit qu’il est réélu, alors le Coran, il est là. Il prend le Coran, il jure sobrement au lieu de faire des dépenses ostentatoires dans un pays qui est dans les ténèbres ».

En tout, ce sont un peu plus de 11 000 personnes, soit la capacité totale du stade, voire plus, qui seront présentes au stade omnisports de Malouzini. Quant au budget, aucun chiffre officiel n’a filtré pour le moment.


Lire la suite sur RFI