La communauté K-pop a-t-elle participé au "sabotage" d'un meeting de Trump ?

franceinfo Culture avec agences

Célébrée sur les réseaux sociaux pour avoir saboté le récent meeting de Donald Trump, la communauté des fans de K-pop s'affirme de plus en plus comme activiste, loin de l'image lisse de cette musique coréenne populaire.

Opération concertée ?

#rallyfail (meeting raté), #crowdfail (foule absente) : ils sont des centaines, depuis samedi 20 juin, à célébrer sur le réseau social TikTok ce qu'ils présentent comme une opération concertée pour perturber la réunion de campagne de Donald Trump à Tulsa (Oklahoma).

Quelques jours avant l'événement, le directeur de campagne du chef de l'Etat, Brad Parscale, avait annoncé que plus d'un million de personnes avaient demandé des billets, prédisant un triomphe.

Les images ont montré la salle qui accueillait le président en partie vide alors que Donald Trump s'adressait à ses sympathisants, les pompiers de Tulsa estimant même que seuls 6.200 spectateurs s'étaient présentés.

La communauté très active des fans de K-pop, mouvement musical à la popularité mondiale, avait relayé l'appel lancé sur TikTok à réserver des places pour ce meeting avec la ferme intention de ne pas s'y rendre.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi