Commotions dans le rugby : D’anciens joueurs attaquent en justice la LNR et la FFR

BERTRAND LANGLOIS / AFP

DANGERS - Une quinzaine d’anciens joueurs et joueuses accusent les instances françaises du rugby de manquements à leurs obligations de sécurité et d’information au sujet des commotions

Ils accusent les instances françaises du rugby de ne pas les avoir suffisamment protégés contre les commotions. D’anciens joueurs ayant évolué dans l’Hexagone s’apprêtent à déposer des recours en justice, a appris ce mercredi l’AFP auprès de leurs avocats.

Cette procédure à l’encontre de la Fédération française (FFR) et de la Ligue (LNR), qui fait écho à celle intentée en décembre 2020 par une centaine d’anciens rugbymen contre World Rugby et les Fédérations anglaise et galloise, est « une première en France », selon Nino Arnaud, avocat au barreau de Marseille, confirmant une information du quotidien sportif L’Equipe.

Démence précoce, épilepsie, maladie de Parkinson

Parmi cette quinzaine d’anciens joueurs et joueuses ayant évolué dans les championnats français entre 2003 et 2022, figurent les internationaux canadien Jamie Cudmore et néo-zélandais Carl Hayman, déjà à l’origine de la procédure collective engagée au Royaume-Uni. Le talonneur amateur Quentin Garcia ou la deuxième ligne de Rennes Sarah Chlagou font aussi partie des plaignants.

Dans un courrier adressé le 18 novembre à la FFR et à la LNR, dont l’AFP a pris connaissance, Maître Arnaud et son associé au barreau de Paris, Foucauld Prache, annoncent qu’ils compten(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Perpignan : Un joueur décède lors d’un match de rugby amateur
Commotions : Atteint de démence précoce, l’ancien All Black Carl Hayman attaque les autorités du rugby
Coupe du monde 2022 : Le gardien iranien Beiranvand victime d’une « grave commotion cérébrale » contre l’Angleterre