Commotions cérébrales : "Pour la première fois en France, la responsabilité d’un club de rugby est retenue"

franceinfo
L'avocat de Jamie Cudmore a réagi au rapport qui démontre que l'ASM Clermont est responsable des commotions subies par l'ancien joueur du club auvergnat, lors d'un match en 2015.

"Pour la première fois en France, la responsabilité d’un club de rugby est retenue dans le cadre de commotions cérébrales", s'est félicité l’avocat de Jamie Cudmore, Jean-Hubert Portejoie, sur franceinfo lundi 21 janvier, après qu’un rapport d’expertise rendu lundi a conclu à la responsabilité du club auvergnat de l'ASM Clermont.

L’ancien rugbyman, devenu manager du club de Provence Rugby (ProD2), peut désormais, s’il le souhaite, porter plainte contre le club de rugby pour "mise en danger de la vie d’autrui", sur la base de ce rapport. Jamie Cudmore n'a pas encore pris sa décision, assure Maître Jean-Hubert Portejoie.

Il appartiendra aux instances nationales de s’emparer de ce rapport afin de faire évoluer les choses, pour que la sécurité des joueurs soient enfin assurée sur un terrain de rugby.

Jean-Hubert Portejoie

à franceinfo

L'ASM a fait jouer son joueur lors de la finale de Coupe d'Europe contre Toulon en 2015 alors qu'il avait subi des chocs violents lors de cette rencontre. "Le président de l'ASM et le professeur Chazal [neurochirurgien clermontois, spécialiste des commotions cérébrales] avaient tenté de le discréditer et de discréditer le bien-fondé de sa démarche en allant même jusqu’à nier les commotions cérébrales. L’expert judiciaire estime que monsieur Cudmore, [lors des demi-finale de Coupe (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi