Commission des finances : Éric Coquerel favori, une «piraterie» pour le RN

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les tractations s'accélèrent pour la stratégique présidence de la commission des Finances à l'Assemblée nationale : la coalition de gauche a choisi un candidat commun mardi, l'Insoumis Éric Coquerel, mettant en difficulté le candidat RN Jean-Philippe Tanguy, en quête d'alliés à droite. Jeudi matin, à huis clos et à bulletins secrets, les membres de la commission voteront pour l'attribution de cette fonction clé, dévolue à un député d'un groupe d'opposition.

La majorité va "respecter les traditions", promet Borne

La bataille est aussi âpre que le poste convoité. La commission des Finances, qui examine tous les projets de budget avant leur examen dans l'hémicycle, est l'une des plus puissantes et prestigieuses de l'Assemblée . La Première ministre, Elisabeth Borne, a promis la semaine dernière que la majorité "respecterait les traditions" et ne prendrait pas part au scrutin, laissant les oppositions s'organiser. "On s'en lave les mains, on n'a pas à s'en mêler" et "pas sûr qu'il y ait de bonne solution", commente un député LREM.

Numériquement, l'alliance de gauche Nupes (LFI, PS, EELV, PCF) paraît favorite avec son candidat commun. Le choix d'Éric Coquerel a été officialisé en début d'après-midi mardi, juste avant la première séance de la législature, alors que la socialiste Valérie Rabault était intéressée par le poste. Celle-ci a eu droit à un lot de consolation avec une candidature à la vice-présidence de l'Assemblée, aux côtés de Caroline Fiat (LFI).

>> LIRE AUSSIPr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles