La Commission européenne propose des achats d’armements en commun

C’est une nouvelle étape dans la construction de la défense européenne et une conséquence directe de la guerre en Ukraine : la Commission européenne a présenté ce mardi 19 juillet un nouvel « instrument » pour les marchés publics de défense. Elle propose aux 27 États de l’UE de les soutenir pour acheter des armements en commun.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

La Commission propose d’aider financièrement les achats d’armements à partir du moment où trois États de l’UE se mettent ensemble pour ouvrir un marché public. Une enveloppe d’un demi-milliard d’euros est mise sur la table pour les deux ans à venir.

Avant les livraisons massives d’armes à l’Ukraine, les plus fervents partisans de la défense commune de l’UE n’auraient pas osé espérer voir arriver une telle proposition qui va aussi pousser l’industrie européenne, car ce nouvel instrument pour les marchés publics incitera les 27 à acheter des armements produits en Europe.

En effet, pour en profiter, les États volontaires doivent acheter du matériel interopérable entre leurs armées nationales et produit en Europe, même si c’est par un fabricant qui n’a pas son siège social dans l’Union européenne. La condition est aussi que le matériel ne doit pas être soumis à des interdictions de réexportation comme c’est souvent le cas dans les contrats d’armement.

Une prise de conscience avec la guerre en Ukraine

Dans les types d’acquisition possibles dans cette proposition, des systèmes de missiles anti-aériens portables ou antitank, des munitions diverses, type calibre 7,65 Otan et jusqu’aux obus de 155mm. Des exemples parmi d'autres, mais c’est le type d’armement qui a été envoyé en Ukraine.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles